30 Janvier 2017

Les clés de l'économie en 2017: Protectionnisme, Travail, Inflation

En 2016, le politique a pris sa revanche sur l’économie : le Brexit et l’élection américaine changent complètement l'état du monde. En 2017, l’économie retrouvera la première place dans la liste des priorités : protectionnisme, travail et inflation sont plus que jamais à l’ordre du jour.

Chaplin_-_Modern_Times.jpg

Huit ans après la déconfiture de la banque Lehman Brothers et l’ébranlement de l’économie mondiale, le protectionnisme fait un retour tonitruant dans la communauté des nations. Il est aux avant-postes des campagnes électorales en Europe, parce que le libre-échange est devenu le « mauvais objet » d’une partie des classes moyennes. La concurrence chinoise souligne les ratés de nos politiques industrielles et notre indifférence devant les perdants de la mondialisation.

Prendre en compte ces perdants, sans travail ni qualification, devient une ardente obligation. D’autant plus que la technologie est un facteur significatif de destruction (et de création) d’emplois. Cependant, elle n’est pas le synonyme de la fin du travail—contrairement à une idée en vogue— mais elle force à repenser le travail, la protection sociale et les immenses besoins des sociétés modernes : en termes d’éducation, de santé et de services publics, notamment.

L’inflation, quant à elle, connaît un retour bienvenu. Si elle reste modérée, elle permettra de rentabiliser de nouveaux investissements ; elle contribuera aussi à stabiliser la dette. Si elle s’échappe, nous assisterons à un bras de fer entre gouvernements et banques centrales indépendantes.

Pouvons-nous dès lors imaginer des scénarios économiques fiables pour 2017 ? Non ! Car le risque politique demeure crucial : qu’il s’agisse des nouveaux choix stratégiques des Etats-Unis, des vicissitudes du projet européen et de l’embrasement de conflits locaux, en mer de Chine ou au Proche-Orient.

Une chose paraît certaine toutefois: le monde ne fonctionne plus vraiment selon les règles et les équilibres institués à la fin de la seconde guerre mondiale. Bretton-Woods a été révoqué en 1971 ; le communisme « réel » a disparu en 1989 et la Chine aspire à redevenir la première puissance mondiale. Xi Jinping loue à Davos le libre-échange quand Donald Trump le répudie.

L’élection du Président Trump vient de nous montrer avec éclat que nous ne vivons plus dans « le Monde d’Hier ».

L’article complet peut être lu via Talking Points,
service d’e-coaching économique et financier

En savoir plus

Talking Points est un service accessible sur abonnement,
que vous soyez une entreprise ou un particulier.

Contactez nous

Vous avez déjà un accès?

Connectez-vous

et continuez la lecture de l'article.