09 Février 2016

Acquisitions Chinoises: Le Temps des Grandes Ambitions

  Vers une accélération des acquisitions chinoises ? ChemChina offre près de 44 Mds $ pour acheter Syngenta, la société suisse de haute technologie formée en 2000 par la fusion des activités agricoles de Novartis et Astrazeneca. Cette transaction est la plus importante jamais réalisée à l’étranger par des intérêts chinois. Elle symbolise la rapide [...]
Flag_of_the_Qing_dynasty_1889-1912.png

Vers une accélération des acquisitions chinoises ?

ChemChina offre près de 44 Mds $ pour acheter Syngenta, la société suisse de haute technologie formée en 2000 par la fusion des activités agricoles de Novartis et Astrazeneca. Cette transaction est la plus importante jamais réalisée à l’étranger par des intérêts chinois.

Elle symbolise la rapide augmentation des volumes de M&A chinois à l’étranger, motivée par au moins cinq raisons:

  1. La nécessité de progresser très rapidement sur la frontière technologique pour échapper aumiddle income trap
  2. La recherche de relais de croissance au moment où la Chine ralentit.
  3. Le plafonnement des valorisations en Occident qui incite les actionnaires à accepter des primes importantes.
  4. La fin de l’appréciation du Yuan contre le dollar (après une hausse de 30% du Yuan depuis 2007. Une parité que la Chine souhaite défendre, pour des motifs qui tiennent aussi à sa stratégie d’acquisitions internationales.
  5. Le très faible attrait des investissements obligataires. Les titres AAA sont devenus très rares. Les autres n’offrent qu’un rendement dérisoire au égard des risques.

A travers ces acquisitions, l’Empire du Milieu poursuit deux objectifs principaux: progresser vers lafrontière technologique et consolider son statut de grande puissance. La politique industrielle classique du Made in China se double désormais d’une stratégie du Made for China également destinée à procurer emplois et bien-être sur le territoire chinois.

Les entreprises d’Etat ont vocation à jouer un rôle majeur dans l’exécution de ce plan, car elles bénéficient d’un accès illimité au crédit. Leur subordination au gouvernement pourrait cependant créer en retour un raidissement des opinions publiques et des gouvernements occidentaux.

Cette stratégie suscite plusieurs questions:

  • Pourquoi une accélération des transactions depuis l’an dernier?
  • Quels sont les leviers du gouvernement chinois?
  • Quelle sera la réaction des autorités politiques et des entreprises occidentales?

La réponse ici, dans Talking Points: AMBITIONS CHINOISES