11 Juillet 2018

L'Insolente Prospérité du Football Mondialisé

La phase finale du Mondial de football commence. Le spectacle sportif tient en haleine des milliards de téléspectateurs. Le « beautiful game » réserve en effet souvent des surprises, comme l’élimination prématurée de l’Allemagne et de l’Argentine cette année.

En dehors du terrain, le football s’affirme comme un secteur économique en plein essor

683px-Neymar_PSG.jpg

La phase finale du Mondial de football commence. Le spectacle sportif tient en haleine des milliards de téléspectateurs. Le « beautiful game » réserve en effet souvent des surprises, comme l’élimination prématurée de l’Allemagne et de l’Argentine cette année.

En dehors du terrain, le football s’affirme comme un secteur économique en plein essor. Les télévisions acceptent de payer des droits de retransmission sans cesse plus élevés. Les salaires des joueurs frappent les imaginations. Les milliardaires et les Etats prennent le contrôle des plus grandes équipes de club. Le football devient ainsi un agent du soft power des nations, petites et grandes. A ce titre, la Chine exprime bien sûr de grandes ambitions.

Ces mutations appellent de nombreuses questions. Pourquoi tant d’argent? Véritable religion moderne, le football est-il aussi un business rentable? Quelles sont les motivations des chaînes de télévision? Quels sont les véritables enjeux économiques et politiques?

L’article complet peut être lu via Talking Points,
service d’e-coaching économique et financier

En savoir plus

Talking Points est un service accessible sur abonnement,
que vous soyez une entreprise ou un particulier.

Contactez nous

Vous avez déjà un accès?

Connectez-vous

et continuez la lecture de l'article.