22 Mai 2018

M&A: le Patriotisme Economique Face à la Mondialisation

Les fusions acquisitions atteignent un niveau record en 2018, après une très belle année 2017. Les hautes valorisations et le très bas niveau des taux d’intérêt continuent de favoriser les initiatives. Le monde a cependant changé depuis la fin de la Grande Récession...
mappemonde.png

Les fusions acquisitions atteignent un niveau record en 2018, après une très belle année 2017. Les hautes valorisations et le très bas niveau des taux d’intérêt continuent de favoriser les initiatives. Le monde a cependant changé depuis la fin de la Grande Récession. La course à la taille se poursuit, mais elle a désormais pour but de construire des positions stratégiques gagnantes, au lieu de viser une hausse des profits grâce à de simples réductions de coûts.

Ce nouvel âge du M&A met aussi les Etats au centre de la scène. Ils ne l’avaient jamais vraiment désertée, mais ils revendiquent désormais leur patriotisme économique et soutiennent l’expansion de leurs champions, directement ou via des fonds souverains. Pourquoi ? Selon quelles lignes de front ? La Chine, le Japon, les Etats-Unis et l’Europe ont-ils les moyens de leurs ambitions ? Faut-il alors s’attendre à la fin des grandes acquisitions internationales ?

L’article complet peut être lu via Talking Points,
service d’e-coaching économique et financier

En savoir plus

Talking Points est un service accessible sur abonnement,
que vous soyez une entreprise ou un particulier.

Contactez nous

Vous avez déjà un accès?

Connectez-vous

et continuez la lecture de l'article.