07 Octobre 2016

Véhicules autonomes: bataille féroce pour la valeur

Le Mondial de l'Auto ouvre ses portes à Paris. En contrepoint des nouveaux modèles, la vraie bataille se joue sur le terrain du service de mobilité. Uber et nuTonomy testent des taxis autonomes à Pittsburgh et Singapour.
ferocite2.jpg

Les voitures électriques, connectées et autonomes redessinent progressivement les contours du secteur automobile. Historiquement bien protégé par de très hautes barrières à l’entrée, dominé par des firmes anciennes, il est aujourd’hui convoité par les spécialistes de la mobilité : fournisseurs d’énergie, d’intelligence artificielle, de télécommunications, ou plus simplement de locations de véhicule, comme Uber.

Ce secteur de 2000 Mds de $ est aussi prescripteur de nombreux services: financement, assurance, logistique, maintenance.

Cet ensemble économique de premier ordre est promis à la disruption et à un nouveau partage de la valeur entre opérateurs historiques, géants du big data, équipementiers et start-ups spécialisées. La bataille sera féroce. Les autorités publiques (et leurs partenaires de confiance) devraient en être des gagnants. Elle bénéficieront d’externalités positives (réduction de la congestion, de la pollution et des émissions), décideront des règles et auront souveraineté sur les infrastructures.

Au contraire de la plupart des nouveaux services globaux, la mobilité routière est attachée à un territoire …

L’article complet peut être lu via Talking Points,
service d’e-coaching économique et financier

En savoir plus

Talking Points est un service accessible sur abonnement,
que vous soyez une entreprise ou un particulier.

Contactez nous

Vous avez déjà un accès?

Connectez-vous

et continuez la lecture de l'article.