16 Février 2017

L'Europe va-t-elle animer la campagne présidentielle ?

Le vote du traité de libre-échange avec le Canada (CETA) et la crise grecque s'invitent dans la campagne présidentielle française. Avec quelles conséquences ?

jo-2016-une-italienne-brandit-le-drapeau-europeen-apres-le-podium.jpg

Une athlète italienne brandit le drapeau européen sur un podium des jeux olympiques de 2016, peu après le Brexit

Fabrice Lundy a organisé un débat sur BFM Business (Les Décodeurs de l'Eco) le 15 février pour discuter de cette question. Vous pouvez le visionner ici .

J'y participais en compagnie de Jean-Louis Bourlanges, Emmanuel Lechypre, Jean Daniel Levy et Pascal Lamy.


Voici, brièvement, les idées que j'ai développées:

1) Le peuple est massivement favorable à l'UE et à 'Euro. Tous les sondages publiés en attestent et notamment celui publié par l'IFOP après le succès du Brexit. On peine à comprendre le surplomb "identitaire" au sein du PS et de l'UMP. Les réticences des élites politiques ne sont pas partagées par leurs électeurs. 

2) La crise grecque interfère essentiellement avec le calendrier des élections allemandes. L'effacement d'une partie de la dette, préconisé par le FMI, est insupportable à une opinion qui ne veut pas payer pour les erreurs ou les pratiques délictuelles des gouvernements grecs. Ma vue est qu'il n'est pas possible de laisser un peuple européen sans perspective positive. Pour des raisons liées au projet européen et aussi parce que la Grèce est le flanc sud de l'OTAN, sur la route des réfugiés du Proche-orient et voisine d'une Turquie détachée de nos intérêts.

3) La mondialisation, comme la technologie, fait des gagnants et des perdants. Le grand échec des sociétés occidentales est de ne pas avoir reconnu les souffrances de ces derniers et surtout de ne pas les avoir traitées, par la requalification et des politiques nationales adaptées. Ce phénomène n'est pas inédit. Pensons aux révolutions agricoles et industrielles et à leurs conséquences sociales. Et rappelons nous des brutales convulsions du 20ème siècle. Le rôle de la politique est d'expliquer le monde et d'offrir des perspectives. Just do it !

4) C'est pourquoi ce sujet doit être activement traité par des politiques nationales et communautaires. La paix et la prospérité sont des valeurs situées au coeur du projet de l'Union Européenne. Elles ne doivent pas être tenues pour être éternellement acquises.  Le rôle des partis démocratiques est de les défendre vigoureusement.